Facebook Twitter YouTube

CENTRAFRIQUE : Une situation d'injustice flagrante qui passe sous silence

Pas de légende

Une personne suspectée de la commission d’une infraction, ne peut être considérée comme coupable avant d’en avoir été jugée tel par un tribunal.

Juridiquement, la présomption d’innocence est un principe fondamental qui fait reposer sur l’accusation la charge de rapporter la preuve de la culpabilité d’un prévenu. Un principe garantit par de multiples textes.

Ce compatriote, tout comme certains, sont en prison depuis plusieurs années sans preuve de leur culpabilité alors que 8 camerounais arrêtés à Bangui récemment avec des preuves de leur trafic de faux passeports centrafricains ont simplement été rapatriés dans leur pays.

Que fait la Ministre des Affaires Étrangères et des centrafricains de l'étranger Sylvie BAIPO TEMON face à cette violation de la présomption d'innocence ?


TEST 1

Pour mes JOB

RCA : plus de 3 mois après la signature de l'accord de Khartoum, les tueries continuent

Un accord signé sans le représentant du peuple lui a été exposé comme étant l'accord de paix. Le constat est encore très sanglant aujourd'hui.

CENTRAFRIQUE : Un aveu qui discrédite la Cour Constitutionnelle suite au rejet de la requête du Président du MDREC Monsieur Joseph BENDOUNGA

L'accord de paix paraphé à Khartoum et signé à Bangui le 6 février n'est pas au dessus de notre CONSTITUTION. Le Président de la République a bel et bien violé la constitution sans la moindre réaction de nos parlementaires.

CENTRAFRIQUE : La trahision continue

Nelson Mandela disait : Ce qui est fait pour nous, que d'autres ont décidé sans nous, est en réalité contre nous. Soyons des êtres actifs