Facebook Twitter YouTube

KHARTOUM : les ambitions douteuses du criminel Abakar Sabone

KHARTOUM : les ambitions douteuses du criminel Abakar Sabone
Pas de légende

Lors des discussions avec les différents groupes armés à Khartoum, l'un des principaux bourreaux du peuple centrafricain, le porte-parole d'une des factions rebelles (FPRC) qui avait demandé publiquement lors d'une interview en 2013, la partition de notre chère NATION LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE aurait déclaré ceci : "l'amnistie n'est pas une insulte aux victimes".

Nous attendons d'avoir un retour complet sur leurs revendications avant de vous faire notre analyse.

Passage du Président Serge LENGUENDAYEN sur le plateau de M. Hamed PARAISO Télé-sud

Entretien Du Jour présenté par M. Hamed PARAISO

RCA : plus de 3 mois après la signature de l'accord de Khartoum, les tueries continuent

Un accord signé sans le représentant du peuple lui a été exposé comme étant l'accord de paix. Le constat est encore très sanglant aujourd'hui.

CENTRAFRIQUE : Un aveu qui discrédite la Cour Constitutionnelle suite au rejet de la requête du Président du MDREC Monsieur Joseph BENDOUNGA

L'accord de paix paraphé à Khartoum et signé à Bangui le 6 février n'est pas au dessus de notre CONSTITUTION. Le Président de la République a bel et bien violé la constitution sans la moindre réaction de nos parlementaires.

CENTRAFRIQUE : Une situation d'injustice flagrante qui passe sous silence

Que fait Mme Sylvie BAIPO TEMON face à la violation de la présomption d'innocence !