Facebook Twitter YouTube

KHARTOUM : les ambitions douteuses du criminel Abakar Sabone

KHARTOUM : les ambitions douteuses du criminel Abakar Sabone
Pas de légende

Lors des discussions avec les différents groupes armés à Khartoum, l'un des principaux bourreaux du peuple centrafricain, le porte-parole d'une des factions rebelles (FPRC) qui avait demandé publiquement lors d'une interview en 2013, la partition de notre chère NATION LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE aurait déclaré ceci : "l'amnistie n'est pas une insulte aux victimes".

Nous attendons d'avoir un retour complet sur leurs revendications avant de vous faire notre analyse.

RCA : plus de 3 mois après la signature de l'accord de Khartoum, les tueries continuent

Un accord signé sans le représentant du peuple lui a été exposé comme étant l'accord de paix. Le constat est encore très sanglant aujourd'hui.

CENTRAFRIQUE : Un aveu qui discrédite la Cour Constitutionnelle suite au rejet de la requête du Président du MDREC Monsieur Joseph BENDOUNGA

L'accord de paix paraphé à Khartoum et signé à Bangui le 6 février n'est pas au dessus de notre CONSTITUTION. Le Président de la République a bel et bien violé la constitution sans la moindre réaction de nos parlementaires.

CENTRAFRIQUE : Une situation d'injustice flagrante qui passe sous silence

Que fait Mme Sylvie BAIPO TEMON face à la violation de la présomption d'innocence !

CENTRAFRIQUE : La trahision continue

Nelson Mandela disait : Ce qui est fait pour nous, que d'autres ont décidé sans nous, est en réalité contre nous. Soyons des êtres actifs