Facebook Twitter YouTube

MANIFESTATION prévue le 21 juillet 2018 à Paris : le peuple a le droit de savoir ce que font réellement ces forces sur son sol.

MANIFESTATION prévue le 21 juillet 2018 à Paris : le peuple a le droit de savoir ce que font réellement ces forces sur son sol.

Adoptée par le conseil de sécurité des nations unies à sa 7072ème séance le 5 décembre 2013 (le document), la résolution 2127, une force exogène, composée de plusieurs pays a été déployée en Centrafrique afin de mettre fin aux massacres de la population civile.

5 ans après, nous constatons malheureusement que plusieurs familles continuent de pleurer leurs proches, certains sont contraints de quitter le pays ou encore vivre dans la brousse, malgré le niveau d’équipement ultra-élevé de ces forces dites d’interposition.

Nous allons donc, par le canal d’une marche pacifique, demander à ce que le gouvernement en place, nous explique le rôle réel de la MINUSCA.

Rendez-vous le samedi 21 juillet 2018 à 15h, place de Trocadero (Paris 16) pour une marche qui nous conduira vers notre ambassade à Paris.

Quand une décision est prise pour nous, sans nous, elle sera forcément contre nous ! Faisons abstraction de côté nos différences (politiques, ethniques, réligieuses, etc...) et manifestons notre soutien à ce peuple meurtri.

Pour celles et ceux qui n'ont pas encore signé cette pétition et qui souhaitent le faire, voici le lien : nous avons le droit de savoir ce que font ces forces chez nous en RCA

Retrouvons-nous ce samedi 21 juillet 2018 pour réclamer une justice pour les plus faibles

La masse prolétaire est la plus exposée aux crimes crapuleux en République Centrafricaine. Une force est censée la protéger mais malheureusement, on continue d'assister à des événements tragiques touchant toutes les familles.

Rendez-vous le 21 juillet 2018 à Paris, 15h pour une marche pacifique.

Mobilisons-nous pour la mémoire de nos proches tombés injustement, même en présence de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). Elle est censée maintenir la paix mais quel est le bilan 5 ans après ?

On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps. Mais on ne trompera jamais tout le peuple tout le temps!

L’homme avoue dans sa vidéo, qu’ils ont les moyens pour financer ces élections même si on fixe le plafond de cette caution à plusieurs millions de FCFA puisqu’ils ont suffisamment volé d’argent sur le dos du pauvre contribuable centrafricain et que l’argent est caché dans des comptes bancaires à l’extérieur du pays.

Retrouvons-nous à Nantes le 18 Août 2018 pour échanger sur notre chère nation la République Centrafricaine

Cette fois, nous serons à Nantes pour échanger avec les compatriotes. Conférence-Débat sur plusieurs thématiques sur la République Centrafricaine. Venez nombreux !