Facebook Twitter YouTube

Lu pour vous : Le Président centrafricain Faustin Archange TOUADERA, entouré par des ivoiriens ?

Lu pour vous : Le Président centrafricain Faustin Archange TOUADERA, entouré par des ivoiriens ?
Pas de légende

Si cette information s'avère être vraie, le Président de la République Faustin Archange TOUADERA vient à nouveau de démontrer au peuple centrafricain dans sa globalité, qu'il préfère, comme ses prédécesseurs, faire confiance aux entités exogènes et marginaliser ses compatriotes. Si celles et ceux avec qui il était hier et encore aujourd'hui ont démontré leur incompétence, rien ne l'empêche de pratiquer une vraie rupture dans le vrai sens du terme et faire confiance aux jeunes en utilisant leurs talents, potentiels.

Pas besoin de faire des kilomètres pour trouver de vrais conseillers en matière de défense, sécurité, économie, éducation, santé, social, développement, etc...

La GÉNÉRATION DOUÉE, si le peuple souverain décide de lui confier les commandes de la République Centrafricaine demain (en 2021), elle mettra en place des structures conformes pour favoriser le retour des compatriotes qui exercent à l'extérieur du pays avec :

  1. Un salaire attractif
  2. Des conditions d'hébergement décentes
  3. Et bien d'autres...

Nous devons faire confiance aux nôtres !

©source : http://www.jeuneafrique.com/mag/529532/politique/centrafrique-les-ivoiriens-du-president-touadera/

Passage du Président Serge LENGUENDAYEN sur bf1 tv

Intervention du président de Génération Douée Centrafrique dans l'émission Surface de vérités de Mr. Aubin GUEBRE

Passage du Président Serge LENGUENDAYEN sur le plateau de M. Hamed PARAISO Télé-sud

Entretien Du Jour présenté par M. Hamed PARAISO

RCA : plus de 3 mois après la signature de l'accord de Khartoum, les tueries continuent

Un accord signé sans le représentant du peuple lui a été exposé comme étant l'accord de paix. Le constat est encore très sanglant aujourd'hui.

CENTRAFRIQUE : Un aveu qui discrédite la Cour Constitutionnelle suite au rejet de la requête du Président du MDREC Monsieur Joseph BENDOUNGA

L'accord de paix paraphé à Khartoum et signé à Bangui le 6 février n'est pas au dessus de notre CONSTITUTION. Le Président de la République a bel et bien violé la constitution sans la moindre réaction de nos parlementaires.