Facebook Twitter YouTube

Congrès du 7 octobre 2017 : Notre vision numérique

Tout reste à faire chez nous. Notre objectif, c'est de faire gagner du temps à nos compatriotes. Ce temps précieux pourrait ensuite nous servir à faire développer le pays.

Si le peuple décide en 2021 de nous confier la responsabilité de conduire notre nation vers un réel développement, nous simplifierons et délocaliserons certaines tâches telles que :

  • Les demandes des documents d'état civil tels que : passeport, acte de naissance, carte nationale d'identité se passeront :
    • dans nos ambassades et consulats pour les compatriotes de la diaspora,
    • dans les mairies pour les personnes qui sont sur le territoire national.
  • Toute déclaration de naissance ou décès pourrait se faire :
    • dans nos ambassades et consulats pour les compatriotes de la diaspora
    • dans les hôpitaux, cliniques et dispensaires sur le territoire national
  • L'état doit être en mesure de fournir des statistiques afin d'intervenir en cas de nécessité. Par exemple, si on se rend compte qu'il y a un nombre élevé de décès dans une localité ou région, on doit être capable d'identifier le nombre de personnes exposées au phénomène. Pareil en cas d'épidémie, l'état doit être en mesure de savoir combien de vaccins il faut.

Vous aurez une vision détaillée de nos projets numériques d'ici fin 2018. En attendant, suivez nos actualités !

J-12 pour cette rencontre patriotique à Nantes

Le moment idéal pour échanger chaleureusement avec toute l'équipe de la GÉNÉRATION DOUÉE sur l'idéologie de ce jeune mouvement et ses projets pour la nation centrafricaine. Venez nombreux !

Bilan de la marche pacifique du 21 juillet 2018 contre l'injustice face au peuple centrafricain.

Un peuple pris en otage au vu et au su de tout le monde. Nous avons manifesté notre mécontentement face à cette injustice le 21 juillet 2018 et ce combat doit continuer !

Retrouvons-nous ce samedi 21 juillet 2018 pour réclamer une justice pour les plus faibles

La masse prolétaire est la plus exposée aux crimes crapuleux en République Centrafricaine. Une force est censée la protéger mais malheureusement, on continue d'assister à des événements tragiques touchant toutes les familles.

Rendez-vous le 21 juillet 2018 à Paris, 15h pour une marche pacifique.

Mobilisons-nous pour la mémoire de nos proches tombés injustement, même en présence de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). Elle est censée maintenir la paix mais quel est le bilan 5 ans après ?